Cours de Devise du 27/11/19 au 02/12/19 :1$USD (179.498 fdj) – 1€(200.73 fdj) – 1£ (233.91 fdj)  ||   Prix à la POMPE du 11/11/19 au 10/12/19 : SUPER (298.00 fdj) – PETROLE (120.00 fdj) – GASOIL (198.00 fdj)

Evenement

JOURNÉE MONDIALE DE LA DOUANE DJIBOUTIENNE
 
L’administration douanière Djiboutienne a célébré hier la journée internationale de la douane à l’instar des administrations sur les cinq continents. Avec comme thème central la connaissance qui est un catalyseur de l’excellence douanière.
Á l’instar du reste du monde, Djibouti célébré hier la journée internationale de la douane dans les murs de l’hôtel Sheraton.
Placée sous le patronage du ministre de l’Économie et des Finances, Mr. Ali Farah Assoweh, cette deuxième du genre au pays a regroupé sur place le directeur Gouled Ahmed Youssouf et plusieurs autres cadres supérieurs de la douane djiboutienne, ,le président de l’Autorité des ports et zones franches, Aden Ahmed Doualeh, le Directeur des Finances, Said Ismael Hassan, le Directeur du trésor ,Hassan Moumin Daher, le procureur de la République, Maki Omar Abdoulkader, le chef d’état-major par intérim de la gendarmerie nationale, le colonel Zakaria Hassan Aden, le directeur général de l’agence nationale de la promotion des investissements, Mahdi Obsieh Darar, et un parterre d’opérateurs privés.
Cette cérémonie commémorative a été ponctuée des discours du directeur de la douane djiboutienne et de son ministre de tutelle. Lesquels s’articulaient autour du thème choisi cette année par l’organisation mondiale des douanes.
Celui de la connaissance qui est un catalyseur de l’excellence douanière le thème est évocateur. Car il renvoie aux projets d’envergure dont la dirigeante de la douane djiboutienne. La confidence émanait hier de son principal responsable, Gouled Ahmed Youssouf.
Elle n’est pas anodine dans la mesure où l’administration douanière a entrepris un vaste programme de réformes qui s’inscrit dans la durée.
L’objectif de ses instigateurs est de remettre par ce biais le fonctionnement de la douane djiboutienne aux normes standard internationales.
  En ce sens. Les autorités compétentes ont engagé les différents services douaniers dans des multiples programmes bien cibles de renforcement de capacités de l’organisation mondiale des douanes. Citons, entre autres, le programme  Colombus qui vise la modernisation des administrations douanières.
Une première mission de diagnostic de l’OMD est en train de rendre ses conclusions là-dessus. De l’aveu même de son directeur Gouled Ahmed Youssouf, la douane  djiboutienne a, d’ores et déjà, intégré la première phase du programme Colombus grâce au soutien institutionnel indéfectible des dirigeants d l’OMD.
Tant mieux car le rôle d’une douane moderne requiert une approche professionnelle renouvelée sans cesse en matière de fonctionnement et de gestion. La parenthèse soulève la pertinence des offres de formation continue au profit des douaniers sans distinction de grades ni de sexe.
Rassurant donc de savoir que l’administration douanière djiboutienne  négocie des accords de partenariat dans ce sens avec l’administration sœur marocain.
Dans ce cadre, l’école nationale des douanes françaises a de nouveau rouvert ses portes aux stagiaires djiboutiens. Deux d’entre eux seront envoyés cette année en France où ils sont appelés à suivre des formations réservées aux élèves inspecteurs sur financements propres de la douane djiboutienne.
Idem, la révision de ses textes statuaires et du code des douanes en cours de finalisation est entièrement réalisée sur financement propre et grâce au seul travail d’une expertise interne de l’administration douanière nationale selon son directeur Gouled Ahmed Youssouf.
Une autre de ses priorités est de mener à bien la mise en service prochaine de la version la plus récente du logiciel Sydoniaworld dans les différents services sous son autorité directe qui feront l’économie d’une installation  des versions intermédiaires.
Le tout répond au souci de la douane djiboutienne de faciliter les échanges commerciaux dans la transparence détail révélateur : la cérémonie commémorative de la journée internationale de la douane s’est clôturée avec la remise des certificats de mérites, qui portaient la signature du secrétaire générale Kunio Mikuriya de l’OMD, au profit d’une dizaine de responsables de la douanes djiboutienne pour services exceptionnels rendus à l’administration des douanes. 

Le plus méritant des heureux lauréats était le chef de service des liquidations des ports ; Aden MoussaArreh.Le rappel souligne l’importance que revêt le renforcement des capacités de ses agents dans le rythme soutenu de réformes que la douane djiboutienne  mène de front.

 

 

Sky Bet by bettingy.com